Sidekicks

Été 1997 : le Wu-Tang vient de sortir Forever et le Clan est partout. Avec beaucoup d’à-propos, Radikal décide de consacrer une grande partie de son numéro 12 à la dynastie de Staten Island. Pendant trois mois, une certaine French Vanilla (dont on n’a pas réussi à retrouver la trace) est envoyée aux États-Unis pour suivre les neuf immortels et leurs nombreux affiliés. En résultent une quarantaine de pages d’articles et d’interviews, qui constituent alors et toujours une mine d’informations incroyable. On y apprend notamment que Ghostface prévoit que les enfants des membres se marient entre eux, pour « garder l’argent à l’intérieur du Clan ». Ou qu’il existe, en 1997, un salon de beauté « Wu-Tang Nail Salon ». Et quelques trucs un peu plus intéressants, notamment sur les satellites du Wu, dont beaucoup disparaîtront une fois la période dorée achevée.

En espérant que ça profitera à quelques fans acharnés (mais pas que), nous vous mettons à disposition les scans de ce dossier, vingt ans après la sortie de ce fameux numéro estival de Radikal. On en profite pour rendre hommage au magazine, dont le dernier numéro est paru en 2005. Et saluer tout particulièrement la mystérieuse French Vanilla.

Comme chaque année, saison estivale rime avec… festivals. Et comme chaque année, le Royal Arena Festival de Bienne a frappé fort avec une programmation à la fois pointue et diversifiée. Cypress Hill partage le haut de l’affiche de cette édition 2017 avec French Montana et, au cours de deux jours intenses (les 18 et 19 août), se relaieront en plus de ceux-là Kool G Rap, Dillon Cooper, The Four Owls, Skyzoo ou Jedi Mind Tricks… Comme d’habitude le rap français n’est pas en reste, avec Sofiane et un plateau « L’âge d’or du rap français » associant, excusez du peu, Les Sages Po’, Busta Flex, Stomy Bugsy et Passi. Une fois de plus, l’Abcdrduson sera partenaire du Royal Arena Festival. Si vous vous souhaitez gagner deux places, rendez-vous sur notre page Facebook. En attendant, on vous laisse avec une vidéo présentant les meilleurs moments de l’édition 2016.

Les lecteurs assidus l’auront noté, ceux de passage l’auront probablement deviné. L’Abcdr tape sa pause estivale, histoire de recharger les batteries et de profiter (pour ceux qui partent) d’un retour aux sources ou de jolis coins dépaysants. Mais que ce soit avec les cigales, le bitume parisien, les collines lyonnaises ou les belles tables du Centre de la France, c’est aussi l’occasion pour nous de préparer un beau stock d’articles et d’interviews fleuves, à vous présenter dès la rentrée. En attendant, retrouvez nos publications les plus marquantes de ces sept derniers mois. C’est pour ceux qui partent autant que pour ceux qui partent pas.

Un peu sur le modèle de ce que fait Chopped Herring aux États-Unis, le label Larchiviste Records a pris le parti d’éditer des projets de rap francophone réalisés dans les années 1990 mais restés au fond des tiroirs ou pressés à très peu d’exemplaires. Ça avait commencé il y a quelques mois avec une tape de DJ Scribe et ça continue aujourd’hui avec une démo des Angevins de Soul Choc. Psychiatric Flow Tape réunit ainsi des enregistrements datant de 1992 à 1994, alors que le groupe avait une composition quelque peu différente de celle qu’on lui connaîtra plus tard, et notamment au moment de l’indémodable « Garde ça pour toi » . Le projet est disponible en vinyle collector ici.

Quand il y a un an L’Abcdr avait tendu son dictaphone à DJ Poska, c’était l’histoire d’un Mixtape Maestro qui s’était déroulée sous vos yeux. Mais comme il le rappelait lui même, le DJ emblématique de What’s the Flavor n’est pas que cela : homme de radio, beatmaker, rassembleur, DJ de la Face B et, chose moins évoquée lors de cette interview, un formidable DJ de soirée. Alors si, comme nous l’écrivions en synthèse de ce long entretien : « Le rappeur a inventé l’occupation du terrain, les DJs ont inventé la conquête du territoire », vendredi, ce sera à vous de devenir des explorateurs. Épaulé par VR the Legend et Lilpop, le DJ du Funky Maestro viendra enchaîner les conquêtes sonores à L’Étage, 77 rue du faubourg du temple dans le dixième arrondissement de Paris, en guise de clôture de son généreux passage en France. Ce sera durant la nuit du 7 au 8 juillet et deux fois deux places sont à gagner sur notre page Facebook.

Si vous vous intéressez à la scène underground californienne, le nom de Pseudzero vous est forcément familier. Véritable encyclopédie de tout un pan méconnu de la cote ouest, Pseud est de retour via son label Vulgar Records avec le mix Westakoasta. Disponible en édition limitée, le mix puise dans toutes les sources sonores possibles (vinyle, CD, cassette, mp3) et offre avec une fluidité déconcertante une carte postale sonore d’une scène underground californienne riche et inspirée. Une sélection et des enchaînements parfaits pour cette période estivale, au point que Westakoasta s’affirme comme l’un des meilleurs mixes de ce premier semestre.

Amours Platoniques, tel est le nom du prochain EP de La Main Gauche et sa haute couture musicale made in Chinatown. Deux ans et demi après l’excellent Derrière les palissades, le rappeur du groupe K2C reviendra cet automne avec un second essai en solitaire, nourrissant encore un peu plus un riche parcours qui dure maintenant depuis deux grandes décennies. « Je brille », premier extrait d’Amours Platoniques, est – brillamment – produit par Mnsr.Cnnrd, qui sera accompagné sur le projet par les habituels maîtres des machines de la team Dezordr : Stekri et Dtracks.

En prélude à « Lundi aprem », le morceau qui clôt son EP Le Blood sorti le 2 avril, le rappeur des Lilas sort « Dimanche soir », un clip réalisé par Paul Maillot. Au programme : une esthétique anachronique caractéristique de la fin des années 1990 et du début des années 2000, des enfants qui ont grandi avec la combi rouge de Britney Spears et surtout, les cheveux blonds décolorés de Slim Shady. Toujours en poste entre Place des fêtes et Pantin, Lasco se met en scène en mode lover taffant ses lyrics, ses seuls véritables trésors. Le tout avec un côté mélancolique, kitsch et plein de belles sapes qui n’est pas sans rappeler un certain SCH.

Banzaï Lab a récemment lâché la neuvième des compilations gratuites qu’il met régulièrement à disposition, avec au menu Senbeï, Smokey Joe & the Kid et huit autres artistes (pour trouver les précédentes, c’est par ici que ça se passe).

Nouvelle recrue du label, le beatmaker toulousain ProleteR n’est pas de la partie, mais c’est l’occasion de parler de son récent maxi 6 titres intitulé Life Playing Tricks. Clin d’œil aux Geto Boys? Pas sûr. On en trouve d’autres en tout cas (des clins d’œil), notamment au « Pass the Peas » des J.B.’s. sur « Badass Girlz ». Très efficace pour se mettre de bonne humeur au réveil.

Samedi 1 juillet à La Bellevilloise, Free Your Funk remet le couvert avec son concept 30 Years of Hip Hop, des soirées Hip Hop aux sets thématiques reprenant les grandes heures et les moments historiques de cette musique. Pour cette édition, DJ Fab, Dj Just Dizzle, Rakoto3000 et notre représentant, Le Captain Nemo vogueront des années 90 à nos jours avec la musique de Notorious B.I.G., Jay-Z, Kendrick Lamar, Madlib, Migos ainsi que leurs labels respectifs. Un voyage à ne pas manquer qui permet de ressentir en direct toute l’évolution de notre style musical préféré.

Plus d’informations sur l’évènement.