Sidekicks

Après avoir vu Jay Z et Kanye West brandir le drapeau français à Bercy, on s’était demandé si un rappeur français pourrait un jour faire la même chose. Gradur vient de nous prouver que c’est tout à fait possible.

Sur « Free Tha Gang », Shy Glizzy invite Plies pour un des moments forts de Young Jefe, son dernier projet.  La prison à vie, voici le sujet. La rencontre entre le rap mélodique du représentant de DC et le ton brut sans concession du Floridien fait des étincelles, pour finalement rester en tête toute la sainte journée. Plies est souvent considéré à tort comme un taureau mongol, fonçant toutes cornes dehors sur n’importe quelle couleur vive. Il prouve encore ici que son intensité constante n’est pas obligée de froncer les sourcils à longueur de temps et de taper sur tout ce qui bouge. Un rappeur de qualité, on vous dit.  A noter : « Awwsome », le tube de Young Jefe, vient d’être adoubé d’un remix conviant 2 Chainz et A$AP Rocky. On espère voir la carrière de Shy Glizzy décoller par la même occasion. La confrérie des Emo-rappeurs compte maintenant sur lui pour sauver le monde.

Elle vient de Los Angeles, flirte avec brio entre le rap et le chant, bénéficie d’une signature chez Kemosable Records, est tout juste âgée de dix-huit ans et a sorti au mois d’août Purrr!, un premier EP éthéré qui comportait des productions de haute volée de valeurs sûres comme Iman Omari, Evil Needle ou Dream Koala. On attend la suite avec une impatience non dissimulée.

Interview

Nardwuar x Ab-Soul

C’était le seul membre du Black Hippy qu’il n’avait pas encore interviewé. Nardwuar a profité du passage d’Ab-Soul dans sa fière nation canadienne pour parler avec lui des labels créés par son grand-père, de la ville de Carson, et de Jay Z, Joe Budden et Parliament.

Une prolongation au couteau de l’excellent Piñata. Une (nouvelle) célébration des Knicks avec trois invités complémentaires (Bronsolino, Joey Bada$$ et Ransom) pour compléter un cinq majeur digne des plus belles heures du MSG. Une référence à la patate chaude envoyée par Chris Childs directement dans la trogne juvénile de Kobe. Plus un artwork à la fois sobre et chiadé. Ce Knicks Remix EP n’est pas une balle perdue.

New York, 6 décembre 1976. Les jazzmen Barry Harris (piano) et Al Cohn (saxophone) enregistrent « Skylark ».

New York, 25 avril 1995. Prodigy et Havoc, alias Mobb Deep, sortent leur deuxième album, The Infamous.

Internet, 18 octobre 2014. Le YouTuber anonyme SaintsIV poste un décryptage des premières secondes de « Skylark », sample original de « Survival of the Fittest », et supprime la vidéo dans la foulée. (Quelque part en Allemagne, un certain Da-Real-Hip-Hop pourrait également revendiquer la paternité de la trouvaille, ou en tout cas sa publication sur la plateforme whosampled.com.)

Voilà un mystère de moins pour le rap. C’est ce qui s’appelle boucler la boucle (pardon).

La sortie du morceau n’étant pas officielle, on ne sait pas vraiment si ce « How About Now » est véritablement un extrait de Views From The 6, le prochain album de Drake, ou simplement un titre non retenu sur Nothing Was The Same. Ce qu’on sait, en revanche, c’est que la Drake Season n’est pas prête de s’arrêter.

C’est un hommage millimétré. Mais ça sonne juste, et ça donne quelques frissons. Common a choisi intelligemment de jouer « Kingdom », le meilleur titre de son Nobody’s Smiling, à la dernière cérémonie des BET Awards, chœur gospel à l’appui. Avec un Vince Staples survolté, et un Jay Electronica qui réapparait tout doucement – probablement avant de retourner dans sa bat cave pour cinq ans.

Mais il y a surtout ce moment final avec les parents de Michael Brown, dont le décès suite à ce qui tout l’air d’une belle bavure a retourné la ville de Ferguson cet été.

A ce titre, on vous recommande chaudement le nouvel EP de Vince Staples, Hell Can Wait, sorti le 7 octobre dernier, qui se nourrit de cette tragédie, comme de celles de D’Angelo Lopez et Tyler Woods, dont les noms reviennent dans « Hands Up ». Un condensé en sept titres d’amertume et de colère bien dirigées – surtout contre le Los Angeles Police Department.