Sidekicks

Inutile d’étaler les chiffres. Le sud de Chicago est bouffé par la violence et une criminalité galopante. Brute de décoffrage, la drill music des Chief Keef, Lil Reese, Fredo Santana et autres King Louie est le reflet de cette escalade sanguinolente. Ex-figure locale devenue icône mondialisée en costume trois pièces, Common fait office de vétéran aujourd’hui. Et son dixième album Nobody’s Smiling revient beaucoup sur son Chi-Town, devenu Chiraq. En laissant les clefs de la production à l’historique et éternel No I.D. notre vétéran sert un retour aux fondamentaux rafraichi par un sang neuf de choix, avec notamment Vince Staples et Lil Herb. Common sera le 16 novembre au Bataclan pour jouer cet album mais aussi une partie de ses classiques. Une célébration pour laquelle on offre quelques places, via notre fil Twitter et notre compte Facebook.

Aussi compact qu’en 2002, le crew G-Unit poursuit son grand retour. Cette fois, 50 cent fait un pas en arrière pour laisser Tony Yayo, Young Buck et Kidd Kidd faire le boulot sur une face B de Troy Ave. Leur grand album est à portée de main, il suffit juste de rassembler tous ces inédits mortels lâchés sur le net depuis le début d’année.

Le groupe parisien dans ses oeuvres. La production est signée Krampf et Akeda.

Torturé mais toujours avec un certain sens de l’humour, Slug débite depuis plus de quinze ans ses rimes, alignant les projets comme un marathonien jamais essoufflé. Le dernier né du duo Atmosphere s’intitule Southsiders et comporte son lot de moments de bravoures. Si tu as tout raté, on te conseille de te pencher sur le plutôt subtil « Kanye West » mais aussi sur le clip de « My Lady got two men », fraîchement sorti des cartons. Renforcés par quelques musiciens, Slug et Ant ont débuté depuis une grosse semaine une tournée européenne qui répond au doux nom de North Hell Tour. Forcément, elle inclut un passage par la capitale. La petite sauterie est prévue à La Machine du Moulin Rouge dimanche 12 octobre. Et comme on a toujours de l’amour pour ce cœur d’artichaut de Slug, on t’offre des places pour ce concert, rendez-vous sur notre page Facebook et notre compte Twitter.

On voit déjà les old-timers crier « real hip-hop ».

Dans l’épisode 0 de Deeper Than Rap, nous vous avions montré un extrait de la première partie de la rencontre entre Kicket et le légendaire DJ Quik. En voici la deuxième partie dans laquelle le rappeur/producteur de Compton donne des conseils pleins de bon sens aux jeunes qui débutent, présente au public un Kendrick Lamar encore relativement inconnu à l’époque, offre un cadeau à son vieil acolyte KK (du duo 2nd II None), fait un réquisitoire contre Wikipedia et un plaidoyer pour les musiciens. Tout un programme.

Après une trêve estivale qui a duré un peu trop longtemps à notre goût, nous sommes heureux de vous annoncer que l’émission de l’Abcdr revient officiellement pour une nouvelle saison. Après quatorze émissions tournées dans notre petit studio, on a cassé les murs pour revenir avec un concept et un format légèrement plus ambitieux. Même si on n’a pas envie de vous en dire trop pour le moment, on ne résiste pas à l’envie de vous donner quelques pistes : il y aura désormais du live, des chroniqueurs et du public. Pour cette première, on accueillera justement Greg Frite, sur le point de mettre ses fameux Gros Mots en CD, ainsi que la MZ qui viendra nous jouer quelques morceaux issus de leur projet à venir. Programme chargé qui ne sera réussi que si vous vous joignez à nous. Pour assister à l’émission qui se déroulera le mercredi 15 octobre en fin de journée, envoyez-nous un mail dès que possible à l’adresse suivante : publicabcdr@gmail.com. On vous répondra dans la foulée pour vous communiquer toutes les informations.

Il y a des gens qui ne se sentent pas à leur place et auraient préféré vivre à une autre époque. Cela ne peut décemment pas être le cas de 123Mrk tant l’artiste marseillais semble en phase avec le son du moment. Entre les productions cloudy de Clams Casino et la pop dépressive de James Blake, Arthur fait partie de ces producteurs repérés sur Soundcloud, à mi-chemin entre plusieurs genres. Son dernier mix réalisé pour Tealer est une bonne synthèse de son style mais aussi de ses influences puisqu’on y croise aussi bien James Blake (forcément) que Flying Lotus, Bambounou que Barrington Levy. Goutez-y.