L’Hymne de S.A à l’undergroud

Nos podcasts sont l’occasion de quelques coups de gueule et de beaucoup de coups de cœur. Évidemment, ce sont les premiers qui font toujours le plus parler. Mais lorsqu’il a été question de présenter nos bons moments du rap français de ces derniers mois, le rappeur rouennais S.A et son projet Je pense donc je suis ont reçu un coup de projecteur. Les raisons de cette bienveillance ? Cette attitude de kicker authentique, qui a gardé ses valeurs de old-timer et tient des propos simples, sincères et sans ambages. L’une des meilleures illustration de cela ? Le titre « Underground », dans lequel Sans Artifices rappe quelque chose qui est souvent trop oublié lorsqu’il s’agit d’évoquer la partie immergé de l’Iceberg du rap français : la ténacité. Cet hymne puissant, c’est l’occasion de saluer à nouveau cette double mixtape collective menée le rappeur de Rouen, lui qui a pris le temps de mettre en lumière partie non négligeable de la scène locale à laquelle il appartient. Mais c’est aussi le moment pour nous de corriger deux erreurs factuelles qui se sont glissés dans les propos consacrés à S.A lors de notre podcast. Si ce dernier a effectivement eu une proximité avec le Battle Mode Click, les vétérans de la préfecture de la Haute Normandie, il n’en n’a jamais été officiellement membre. Tout comme c’était le cas avec le 4×4, dont S.A était partie prenante du satelitte : le Crew Tout Terrain. Quant à l’incroyable FDY Phenomen, s’il a conseillé à S.A de se rendre dans le studio DPL, ça n’en fait pas son studio. Underground ou pas, un peu de rigueur est de mise. Et une raison de plus pour que l’équipe se décide à descendre un jour à Rouen afin de documenter l’histoire du rap au nord-ouest de Paris.