Arm présente son premier message codé

“Ecrire sur les chansons revient à les ramener au sol” dit Arm dans le texte qui accompagne Codé, son futur album. Puis il ajoute : “Elles sont juste les lueurs d’espoir au bout des tunnels.” C’est le cas de “Deux”, premier extrait de ce disque qui sortira le 11 octobre. Il est l’un de ces titres sans beat dont Arm a la maîtrise parfaite. Une fausse berceuse, peuplée de nappes synthétiques et de caresses de cymbales, pour un véritable interstice émotionnel dans lequel se faufile les vies des auditeurs. Une secousse de chair de poule dans la tracklist parfois lumineuse, plus souvent extrêmement rugueuse de Codé. Encore une fois, l’univers d’Arm sous ses abords cryptiques et futuristes permet (et permettra) à celui qui écoute sa musique d’y transposer sa propre existence. Son vécu y chemine à sa guise, dans les silences et observé par “les grands yeux noirs croisés sur ton parcours.” Privilège rare et précieux que peu de rappeurs savent à tel point offrir à ceux qui les écoutent. Et comme écrire plus sur cette chanson reviendrait effectivement à la ramener au sol, qu’elle reste ce moment suspendu. Avant de prendre Codé de plein fouet dans un mois. À décrypter avec le cœur et l’âme.