Alkpote n’en a plus rien à foutre du rap mais s’apprête à vivre ce qui sera probablement son année la plus productive. Echange de bons mots avec l’Empereur de la crasserie.

Depuis plusieurs années maintenant, Alkpote, rappeur emblématique du label Néochrome, menace de prendre sa retraite rapologique. En attendant, l’autoproclamé « Empereur de la crasserie » vient de sortir L’orgasmixtape 2, un an après le premier volume. Cerise sur le gâteau, il devrait livrer encore deux autres projets en 2015. Lassé du rap mais fatalement attaché à cette passion de gamin, Atef Kahlaoui prend désormais tout ça comme un gigantesque hobby. Affable, provocateur et jamais avare en bons mots, il a donc joyeusement répondu à nos questions.

Fermer les commentaires

11 commentaires

Laisser un commentaire

* Champs obligatoire

*

  • Paranood,

    Momo, je crois que tu comprend mal la notion de journalisme et de liberté d’expression. D’une : le journalisme ce n’est pas juste « tout les avis se valent ». Quand ton invité commence à partir dans des délires qui sont objectivement faux (du genre les sionistes dominent le monde etc) le travail du journaliste c’est justement de déconstruire ce genre de discours. Pas de dire « ah bah c’est ton avis t’as le droit de l’avoir ». Ca c’est plus du journalisme c’est de la discussion de comptoir. Ensuite, ce qui m’a dérangé c’est le communiqué du genre « ses paroles de nous engagent pas etc… » : c’est juste faux, il y à un droit de la presse, et tout propos publié et diffusé même sur internet est de la responsabilité du directeur de rédaction. Par exemple si demain Le Figaro publie un itw de Zemmour sur le thème « mort aux arabes », c’est pas « seulement son opinion », le journal qui la publie est responsable de l’avoir publié. Du coup oui à la liberté d’expression mais : 1) on assume les propos que l’on diffuse ou alors 2) si on assume pas on fait le travail d’explication. Voilà mon point de vue sur la question.

  • Nomo,

    T’es pour la liberté d’expression, mais le journaliste a selon toi une obligation d’expression quand le propos ne rentre pas dans le cadre de ta conception subjective de qui est acceptable ? Et la liberté journalistique ? Le journaliste n’est pas obligé de reprendre l’invité juste parce que ce qu’il dit n’est pas politiquement correct.

  • TENEBREUSE MUSIQUE,

    BUTTER BULLETS & ALKPOTE L’ALBUM TANT ATTENDU http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/tenebreuse-musique–2 HURLEZ, BUVEZ, SOUTENEZ !

  • Jeee,

    Mehdi, ça se voit que ton commentaire n’est pas sincère car tu es le premier à avoir éclaté de rire quand il a parlé de « rap de pédales ». Mais à ta décharge, on voit bien que le mec t’a impressionné (physiquement parlant).

  • Jeee,

    Super vidéo ! Sauf le chroniqueur de l’Invincible Armada avec la bouche de travers et la tête de victime !

  • Paranood,

    On voit bien qu’il mélange les genre (un peu comme un certain dieudonné) mais en même temps quand il vous répète de « ne pas l’emmener sur ce sujet » et qu’à certain moment il dit très sérieusement « je suis homophobe » vous rigolez et il vous corrige dans le genre « je rigole pas je suis très sérieux »… Et je suis contre toute censure. C’est l’inverse du courage et du journalisme. Le journalisme c’est de réagir et de répondre en direct sans avoir peur de passer pour un « bien pensant ». Mais bien sûr il ne faut ni monter ni censurer ses propos. Mais bon quand il en fait des tonnes sur Arthur et les sionistes… C’est tellement facile de se cacher derrière le second degrès. Je parle même pas des propos sur sa fille. Merde mais il reste des neurones à quelques rappeurs ? Et personne n’attendais une excuse en demi teinte genre « nous nous désolidarisons de ses propos »… Contrairement à pas mal d’autres média rap vous semblez être cultivés et vous en jouez (de vos références, du gap avec les médias raps plus mainstream) mais bizarrement quand on a vraiment besoin de votre analyse et de vos réactions en live… Voilà j’espérais juste ne pas être le seul à réagir là dessus : liberté d’expression totale oui, mais pas que pour l’invité les journalistes peuvent se mouiller aussi. Tchuss

  • Mehdi,

    Salut tout le monde,

    Je pense que quelques explications s’imposent.

    Tout d’abord, je m’oppose évidemment au postulat qui consiste à dire que l’homophobie dans le rap est monnaie courante et qu’il faut s’en accommoder. Les membres de l’Abcdr présents lors de l’enregistrement de l’émission ainsi que le reste de la rédaction condamnent toute forme de propos discriminatoires.

    Ceci étant dit, je comprends que ma réaction (ou mon absence de réaction) lorsque Alkpote parle de son “homophobie” ait pu mettre mal à l’aise certaines personnes. Je vais essayer d’expliquer pourquoi cela s’est déroulé ainsi :

    Si on regarde l’intégralité de l’émission, on voit bien que Alk est constamment sur une ligne fine entre le divertissement et la confession, qu’il est parfois très difficile de démêler le vrai du faux. Il passe du coq à l’âne, dit qu’il “aime la bite de Ricardo Malone” pour ensuite se déclarer homophobe sans jamais que l’on ne sache s’il est dans le divertissement ou la sincérité. Toute l’émission s’est déroulée de cette manière, créant presque un sentiment de grande blague pour nous.

    C’est la raison pour laquelle notre réaction aurait très probablement été la même si Alkpote avait tenu des propos discriminatoires envers une autre communauté. On a le droit de penser qu’Alkpote est réellement homophobe mais, de notre point de vue pendant le déroulé de l’émission, c’était juste une autre saillie verbale de sa part. Si un rappeur beaucoup plus premier degré (je pense à quelqu’un comme Demi Portion que nous avons reçu récemment ou même Booba) nous avait dit “Je suis homophobe”, notre réaction aurait été bien différente.

    Ceci étant dit, j’assume ma part de responsabilité et je suis désolé si l’émission a mis mal à l’aise certaines personnes. Nous aurions très certainement dû être plus vigilants à certains moments, notamment vis-à-vis des auditeurs non familiers du personnage Alkpote. On a pris la responsabilité de ne pas censurer ses propos, considérant que chacun aurait la liberté de se faire son opinion.

  • noname,

    Très très lourd. Alkapote mérite d’être sur les ondes de ses radios « israeliennes ». Aux états unis il le serait… mais bon la France toujours pareil. Dommage un talent gaché par ces médias à la con. Merci à l’abcdr du son. Merci d’interviewer des rappeurs talentueux comme alkapote.

  • mackey49,

    Le mec est trop bon en interview ! Bon je suis pas fan de ses sons mais le mec est intéressant !

  • Paranood,

    C’est quand même génial de pouvoir faire une émission en revendiquant son homophobie et sa peur des « sionistes » et de l’argent israélien… Et d’avoir justes des grands sourires génés en réaction. Ca aurait du vous faire chialer qu’un mec qui écrit bien se soit fait bouffer le cerveau par la weed la parano et les soralo dieudonneries. Mais non, on sourit et on enchaîne… Triste comme réaction. Et qualifier l’itw d’impériale… Bref.

  • Laurent.S,

    Encore une interview de qualité. Merci.